Dimanche 31/05/2020

Top Header

Langues

Belgique : meilleur score environnemental, mais encore quelques défis

Responsible Investment Strategist

Degroof Petercam a publié son classement semestriel de durabilité pour les 34 pays membres de l'OCDE. Ce classement analyse le caractère durable des pays selon cinq critères ('transparence et valeurs démocratiques', 'environnement', 'éducation', 'population, soins de santé et répartition des richesses' et 'économie'). Dans ce premier article d'une série de trois, quelle position la Belgique occupe-t-elle dans ce classement ? Si elle évolue positivement, notamment dans le domaine de l'environnement, il reste encore des défis.

La Belgique progresse dans le classement de durabilité notamment en matière environnementale. Dans le cadre du COP 21, il est bon de souligner que les émissions de CO2 et la production d’électricité par le charbon sont en baisse alors que la part du renouvelable dans la génération d’électricité est également en hausse. Cependant, la qualité de l’air ne s’améliore pas pour autant avec un score sous la moyenne de l’OCDE.

 

 

  • Alors que les frontières européennes sont face à d’importantes vagues d’émigrants et que l’Europe revoit ses politiques d’intégration, la Belgique reste un mauvais exemple sur la question avec un taux d’emploi des émigrés inférieur à la moyenne de l’OCDE.
  • Face à une population vieillissante, un taux de dépendance vieillesse problématique et un taux de natalité faible, l’immigration ne devrait pas être crainte mais intégrée comme vecteur de croissance.  En investissant dans la qualification des immigrés, la Belgique pourra accroître sa population active et son marché de la demande avec une population disposant d’un pouvoir d’achat. Il est intéressant d’observer que les deux tiers des migrants accueillis par les Etats-Unis et le Canada  sont diplômés du tertiaire, soit près du double de celui observé en Europe.

Découvrez le classement de durabilité 2015 en intégralité.

 

 

Mail