Samedi 15/06/2019

Top Header

Langues

Pourquoi l’impact investing ?

Senior Relationship Manager (Institutional Portfolio Management) and Group Impact Investing Coordinator

L'épuisement rapide des ressources naturelles, le changement climatique, la pression démographique, la montée des inégalités, les migrations massives, la désillusion conduisant à l'extrémisme nous démontrent que notre façon de fonctionner n’est plus soutenable.

 

 

Le 13 novembre dernier, 15.000 scientifiques issus de 184 pays ont lancé un cri d’alerte dans la revue BioScience. Leur objectif était de sensibiliser l’opinion publique et les gouvernements du monde entier sur l’avancée dramatique de la destruction de la nature par l’homme. En 1992, 1.700 scientifiques, dont plusieurs prix Nobel, avaient déjà lancé un appel lors du sommet pour la Terre à Rio, mais celui-ci n’a pas engendré suffisamment de changements concrets :  « Non seulement l’humanité a échoué à accomplir des progrès suffisants pour résoudre ces défis environnementaux annoncés, mais il est très inquiétant de constater que la plupart d’entre eux se sont considérablement aggravés »,  regrettent les signataires.

Le constat sur les 25 dernières années est inquiétant : les forêts ont perdu 1,2 milliard de km², le nombre d’espèces animales a chuté de près d’un tiers, les émissions de gaz à effet de serre explosent, les températures moyennes grimpent chaque année, la démographie a augmenté de 35 % et l’eau se raréfie. Les scientifiques expliquent que nous nous rapprochons rapidement des limites de ce que la planète peut tolérer sans dommage substantiel et irréversible.

Construire ensemble l’économie durable de demain

Derrière ce tableau noir, des lueurs d’espoirs : le déclin rapide des substances appauvrissant la couche d'ozone montre que nous pouvons faire des changements positifs lorsque nous agissons de manière décisive. Des progrès considérables ont également été réalisés dans la réduction de la pauvreté extrême et de la faim ainsi que dans la baisse rapide des taux de fécondité dans de nombreuses régions, attribuable aux investissements dans l'éducation des filles et des femmes. Enfin, la diminution du taux de déforestation dans certaines régions et la croissance rapide du secteur des énergies renouvelables sont des avancées très prometteuses.

Les changements sont aussi considérables chez les consommateurs et les investisseurs.

Consom’acteurs

Ainsi de plus en plus de consommateurs sont conscients qu’ils sont consom’acteurs, ils ont  un comportement de consommateur plus réfléchi et plus sensible aux caractéristiques éthiques et équitables des produits qu’ils achètent. A titre d’exemple, l’agence Bio en France montre que les Français accordent de plus en plus d’importance à la préservation de l’environnement dans leurs actes d’achat (92 % en 2017 vs 67 % en 2007). Ils désirent une agriculture d’avenir, fondée sur le respect de l’environnement, du bien-être animal et favorisant l’emploi et le développement territorial. Cette consommation responsable entraîne un changement des habitudes et des comportements chez une grande partie des consommateurs. Ils achètent davantage de produits de saison (65 %), de produits frais (61 %) et évitent le gaspillage (58 %). Ceci explique que l’évolution du chiffre d’affaires du bio en France est passé de 2 milliards d’euros en 2007 à 7 milliards d’euros en 2016 (+ 20 % par rapport à 2015).

Des investissements ESG…

Plusieurs investisseurs ont également agi, conscients de l’impact de leur choix d’investissement. Depuis plusieurs décennies, des investisseurs ont décidé de bannir de leur univers les investissements nuisibles et pour ce faire ont demandé d’ajouter une analyse extra financière ESG (Environnement, Société, Gouvernance) dans la sélection de portefeuille. Aujourd’hui, les investissements ISR (Investissement Social et Responsable) représentent 12 % des actifs en gestion dans le monde. Les dernières recherches sur les investissements ESG démontrent que les facteurs ESG sont importants pour la gestion du risque et ne pénalisent pas la performance financière à long terme.

… à l’impact investing

Depuis la crise financière de 2007, certains investisseurs ont désiré aller encore plus loin en créant une nouvelle stratégie d’investissement, l’impact investing dont l’objectif est de créer un impact social et/ou environnemental positif auprès d’une population donnée ou dans un secteur cible en investissant dans des sociétés ou des projets capables de contribuer à faire évoluer la transition énergétique, l’agriculture, l’éducation, la santé, l’organisation du travail… c’est-à-dire d’investir dans des entreprises innovantes qui apportent aujourd’hui les solutions aux problèmes de demain.

Non seulement l’humanité a échoué
à accomplir des progrès suffisants
pour résoudre ces défis environnementaux annoncés,
mais il est très inquiétant de constater que
la plupart d’entre eux se sont considérablement aggravés

Actuellement, ces investisseurs représentent 114 milliards de dollars, soit 0,15 % des investissements dans le monde. Ce n’est encore qu’une goutte d’eau dans l’océan, mais ce secteur est en forte croissance (16 % en 2016 et estimée à 17 % en 2017  ). Ne pas prendre en compte la durabilité de l’impact dans ses investissements, c’est prendre des risques pour l’avenir. En effet, progressivement, les investissements dans les énergies renouvelables rendront les industries non durables obsolètes et il en va de même pour les autres secteurs.

 

Un monde plus responsable et plus solidaire

Si vous pouvez combiner impact positif pour la société et return positif, pourquoi ne pas opter pour ce type d’investissement ? A terme, l’évaluation de l’impact d’un investissement devrait devenir la norme plutôt que l'exception. De plus en plus d’investisseurs tant institutionnels que privés sont désireux d’aligner leurs investissements avec leurs valeurs.

Grâce à l’impact investing, des sommes importantes de capitaux d'investissements privés pourront compléter les moyens publics et la philanthropie qui sont aujourd’hui insuffisants pour relever les défis mondiaux urgents évoqués ci-dessus. Ce dans quoi nous investissons aujourd'hui déterminera le monde dans lequel nous et notre descendance vivrons demain. Quel monde désirez-vous dès lors construire ?

Mail