Mardi 25/06/2019

Top Header

Langues

Perspectives 2018 : 17 objectifs de développement durable (I)

Responsible Investment Strategist

Une fois n’est pas coutume : penchons-nous sur les perspectives pour l’année nouvelle. L’année 2017 aura été dominée à nouveau par le changement climatique qui restera, bien entendu, un sujet majeur pour les investissements responsables et durables en 2018. Et notamment la question du financement et l’engouement permanent pour les obligations vertes.

Plus globalement, les objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals) gagnent en importance dans les communications et les stratégies des entreprises, alors qu’ils étaient passés quasi inaperçus lors de leur lancement. La communication s’est améliorée, entre autres grâce à un règlement plus précis en matière d’informations environnementales, sociales, et de gouvernance, aussi bien pour les entreprises financières que non financières. Enfin, la question d’une fiscalité et d’une taxation responsables s’immisce progressivement auprès des grandes entreprises appelées à revoir leur stratégie fiscale, sous la pression de la société civile et de la réglementation.

 

1.Objectifs de Développement Durable


Successeurs des objectifs du millénaire, les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies ont été initialement définis pour les pays. Cependant, ils ont été adoptés auprès des investisseurs dans un contexte de prise de conscience, particulièrement porteur, et ont tenu compte de l’importance des besoins de financement[1]. La sphère privée – financière et non financière – s’est rapidement engagée à respecter ces objectifs de développement durable dans les domaines économique, social et environnemental d’ici 2030.

Le risque de  « greenwashing » peut être grand étant donné le magnifique outil marketing qu’offrent les 17 icônes colorées. Cependant, les ODD inscrivent les investissements responsables et durables dans une nouvelle dynamique de remise en question de leur valeur ajoutée et de leur impact réel. Il ne suffit plus, pour les fonds d’investissement durables et responsables, d’écarter certains secteurs ou certaines entreprises mais de prouver que les investissements sont dirigés vers des solutions de développement durable. En 2018, il sera temps d’apporter des preuves en mesurant l’impact des investissements durables.

La semaine prochaine, retrouvez la deuxième partie de nos perspectives 2018 consacrée à la réglementation croissante en matière d'informations environnementales, sociales et de gouvernance.



[1] Entre 5 et 7 trillions de dollars par an entre 2015 et 2030 selon les Nations Unies (United Nations Commission on Trade and Development (UNCTAD))

 

Mail