Dimanche 31/05/2020

Top Header

Langues

L'investisseur responsable plus avisé pour appréhender le risque

Responsible Investment Strategist

Il n’est plus nécessaire d’énumérer l’ampleur des risques majeurs auxquels tous les secteurs économiques sont confrontés aujourd’hui et qui modifient substantiellement leur manière d’opérer. L’investissement responsable, de par son approche critique et sa transparence, peut apporter une réponse à cette problématique.

Pour le secteur de l'assurance, le changement de paradigme est de taille. "Les dangers ont un avenir" titrait M. Vaguener de Willis Towers sa présentation lors d'un séminaire sur l'intensification des risques majeurs organisé par Decavi.

En effet, les risques ont un avenir puisque le secteur doit faire face à une telle ampleur et imprévisibilité (changement climatique, terrorisme, crise alimentaire, etc.) que les experts du séminaire s'interrogent sur l'assurabilité du monde et arrivent tous à la même conclusion : la prévention est une clé de la solution et les pouvoirs publics ont ici un rôle majeur à jouer. Le lien avec l'investissement responsable est dès lors facile à établir.

  • D'une part, qui dit intervention plus grande des pouvoirs publics dit les citoyens puisque finalement le poids et le coût d'assurance se répercutera sur la société. Dès lors, cette dernière est en droit de réclamer encore davantage qu'aujourd'hui des comptes sur la prise de responsabilité des acteurs économiques, entreprises et états. De cette manière, la demande de la société civile pour davantage de responsabilité et de transparence des sociétés par rapport à leur devoir fiduciaire est appelée à croître encore davantage. L'objectif premier de l'investissement responsable: transparence et responsabilisation par rapport aux enjeux d'aujourd'hui et de demain.

En effet, le rôle premier de l'investisseur responsable est de s'interroger et poser des questions. De cette manière, l'entreprise, acteur économique, doit être transparente et mettre en avant sa prise de responsabilité par rapport à son rôle fiduciaire. Ici aussi l'investisseur responsable joue un rôle dans la prévention. En s'interrogeant sur les programmes et politiques mis en place par les entreprises face aux défis environnementaux, sociaux et de gouvernance, l'investisseur responsable s'interroge sur la capacité de prévention de l'entreprise.

L'investisseur responsable fait entendre sa voix et est un actionnaire responsable. En effet, investir n'est pas un acte anodin. En faisant entendre sa voix, l'investisseur peut défendre les droits et obligations des actionnaires minoritaires mais aussi réclamer davantage de réponses des entreprises face aux risques majeurs en croissance.

L'investisseur responsable s'engage sur le long terme. Comme le mentionnait M. Vaguener, " le temps n'est plus un allié ", il y a urgence sur les enjeux en cours. L'investissement responsable tente de réconcilier le conflit temporel entre les enjeux de demain à moyen et long-terme et les investissements, qui ont tendance à réduire de plus en plus leur horizon d'investissement.

  • D'autre part, si les pouvoirs publics se doivent aussi d'apporter leur réponse face à l'intensification des risques majeurs, il y a lieu également de s'interroger sur la prise de responsabilité des Etats et dès lors d'intégrer ses investissements en dettes souveraines dans une approche responsable. En tant qu'acteur économique majeur, leurs droits et obligations sont grands. Et la dette peut être un levier puissant de changement, bien plus puissant finalement qu'en actions cotées. Ici aussi l'investissement n'est pas un acte anodin. L'approche responsable se focalise davantage sur la capacité d'un état de rembourser ses dettes plutôt que sur sa capacité à accroître son endettement, logique qui préside à la construction des indices obligataires. Si certains pays font faillite ou s'endettent davantage, la dette que nous contractons vis-à-vis de la planète ne peut ni être sursouscrite ni mise en défaut. L'ONG Global Footprint nous le rappelle chaque année avec le concept du jour du dépassement... depuis le 13 août dernier, nous sommes débiteurs des ressources naturelles planétaires.

Si tous les risques ne sont malheureusement pas prévisibles, la prévention et la responsabilisation des différents acteurs économiques peuvent aider à l'anticiper et la prévisibilité d'un grand nombre. L'investissement responsable, de par son approche critique et vers les meilleures pratiques en toute transparence, apporte une réponse à la problématique.

Mail