Mercredi 14/08/2019

Top Header

Langues

Quarterly Economic Outlook – Juillet 2017

Chief Economist

Après de nombreuses années de faible activité, l’économie mondiale avance désormais à un rythme soutenu. La confiance des entreprises et des ménages suggère que cette tendance se poursuivra au second semestre de l’année. Et si le protectionnisme a suscité des craintes dans un premier temps, la croissance du commerce mondial a montré des signes clairs d’accélération ces derniers mois.

  • D'autre part, l'incertitude politique reste grande si l'on s’en tient aux critères utilisés par le passé. Par conséquent, il existe toujours une différence importante par rapport aux faibles niveaux de volatilité observés sur les marchés financiers. Il est difficile de dire comment la situation évoluera alors que les banques centrales se dirigent vers la fin d'une stimulation monétaire peu conventionnelle.
  • La Réserve fédérale a déjà augmenté quatre fois les taux d'intérêt et commencera à réduire la taille de son bilan dans la seconde partie de l’année, tandis que la BCE se prépare à diminuer ses efforts d'assouplissement quantitatif dès 2018.
  • Les banques centrales tenteront tout ce qui est en leur pouvoir pour faciliter le processus. À l’heure où la croissance des salaires et l’inflation restent modérées, où les niveaux de la dette sont élevés et les valorisations excessives dans certains secteurs de marché, il existe de bonnes raisons de penser que les banques agiront progressivement.
  • En attendant, la Chine continue de représenter un risque majeur pour l’économie mondiale.

Cliquez ici pour une perspective plus détaillée par région.

Mail