Samedi 14/12/2019

Top Header

Langues

Keep calm and carry on Belgium

Chief Economist

Au cours des dernières semaines, il y a eu plusieurs grèves en Belgique. Celles-ci ont encore renforcé l’image de notre pays comme un État défaillant. Cette image ne correspond pas à la réalité des chiffres et est donc un non-sens. Les chiffres indiquent toutefois qu'il y a beaucoup de marge pour une amélioration. Nous illustrons cela brièvement en commentant les trois graphiques suivants.

 

 

Contrairement à ce que beaucoup semblent croire, la confiance générale dans la politique économique du gouvernement en Belgique ne s'effondre pas et n’est pas à un niveau historiquement bas. En effet, la confiance dans ce domaine est supérieure à la moyenne des 25 dernières années. Dans de nombreux pays européens ceci est totalement différent, comme l’illustre le graphique ci-dessous.

Après les attentats terroristes du 22 mars, l'image de la Belgique comme un «État défaillant» est apparu. Mais le tableau ci-dessous, qui compare la qualité des institutions publiques belges à celles d'autres pays de l'OCDE, montre que cette image d’Etat défaillant n’est pas étayée par les chiffres. Néanmoins, les scores de la Belgique sont plutôt médiocres, suggérant qu'il existe une grande marge pour des améliorations. Cela est certainement vrai dans le domaine de la réglementation gouvernementale et la transparence de la politique gouvernementale.

Dans le contexte de la réforme du marché du travail, la Belgique a connu plusieurs grèves ces dernières semaines. Cela donne à penser que ces réformes sont exagérées. Pourtant, ce n'est pas ce que les chiffres nous disent. Comme le graphique ci-dessous le montre, le marché belge du travail n’est pas vraiment flexible. De plus, la participation au marché du travail est relativement faible car le travail est lourdement taxé. Ce fait, bien sûr, réduit l'offre et la demande de main-d'œuvre. De nouvelles réformes du marché du travail en Belgique sont nécessaires. Dans ce contexte, une meilleure relation entre les organisations syndicales et patronales serait par hautement bienvenue.  Donc, en effet, ‘keep calm and carry on’.

Mail