Nos experts vous tiennent informé des dernières évolutions des marchés.
filantropie-broodnodig-degroof-petercam-foundation

La philanthropie, essentielle en temps de crise

Par Silvia Steisel - Managing Director of Degroof Petercam Foundation
On les entend peu. Pourtant, plus que jamais, les associations sont sollicitées en ces temps de crise. Elles sont actives à tous les niveaux : impliquées en première ligne pour la santé des plus vulnérables, en support des exclus du numérique, aux côtés des petits commerçants, producteurs et entrepreneurs, actives dans la logistique et distribution de biens de première nécessité, spécialisées dans la santé mentale des jeunes, actives sur le front de la précarité . La grande majorité fait face à une demande accrue de leurs services.
La philanthropie a un rôle essentiel car elle donne l’oxygène nécessaire à ces organisations pour faire cet effort supplémentaire et déployer ses activités dans l’urgence . Sans les dons, immédiats et réactifs venus du privé, le tissu associatif serait dans l’incapacité physique de faire face à un tel défi. Preuve que la philanthropie est indispensable pour garantir notre cohésion sociale, l’Etat a annoncé cet été que les dons faits à des organisations seraient déductibles fiscalement à 60 % (contre 40 % en temps normal). Les dons ont permis à des organisations d’augmenter leur force de frappe très rapidement. A titre d’exemple : Médecins du Monde a réussi en à peine quelques semaines à ouvrir des centres d’urgence, à recruter des corps médicaux bénévoles supplémentaires pour offrir plus de 7000 consultations depuis mars. MicroStart, en soutien aux micro-entrepreneurs, lança un fonds de prêt d’urgence d’un million d’euros. Les Banques Alimentaires font actuellement face à une demande d’aide de plus 30 % par rapport à la même période en 2019.

Quelle réaction du côté de la Fondation Degroof Petercam ?

« La première chose fut de s’assurer que nos projets actuellement en cours de soutien puissent passer la crise sans casse », déclare Silvia Steisel, managing director de la Fondation Degroof Petercam.
  • Pour l’un d’eux, Bayes Impact, une ONG qui a créé une solution digitale d’accompagnement de chercheurs d’emploi, les conséquences du Covid-19 furent une opportunité. Ils ont connu un accroissement d’intérêt pour leurs services avec des ouvertures prochaines en Angleterre, aux Etats-Unis et au Canada.
  • Pour Duo for a Job, autre projet soutenu actif dans le mentorat de jeunes en recherche d’emploi par des professionnels seniors, après une période de ralentissement de l’activité, leur résilience leur a permis de digitaliser leurs formations, de maintenir 90 % de leurs duos actifs et de poursuivre leur plan d’expansion en France et au Pays-Bas.

Donner plus

Ensuite, les membres du conseil d’administration de la Fondation ont unanimement souhaité déployer un effort supplémentaire. Une enveloppe budgétaire exceptionnelle a été libérée. La question principale était de savoir à qui et comment donner des moyens supplémentaires, une fondation nécessitant de faire des dons stratégiques en ligne avec son objet social. Autre question : où nos fonds seront-ils le plus nécessaires ? Troisième question : comment prioriser face à l’urgence ?

Se concentrer sur son domaine d’action

Le domaine de la Fondation est l’emploi, secteur qui est, sans surprise le deuxième le plus touché après le secteur de la santé publique. Sur base de rapports d’ONG, de Think-Tanks et d’échanges du terrain, la Fondation décide de se concentrer sur trois sujets :
  • Les plus petits entrepreneurs
  • Les entrepreneurs allant connaitre la faillite en conséquence de la crise du Covid-19
  • Un sujet systémique : financer un projet de « relance » de l’emploi à partir de 2021 qui prenne en compte les métiers dits « d’intérêt social » et s’inscrive dans une relance durable et résiliente de l’économie.

Agir vite et concrètement

« C’était assez contraire à notre façon de faire où nous passons 10 mois à analyser des projets dans lequel nous donnons (1M€ par projet ndlr.) Nous avons choisi de nous fier à l’analyse de fondations paires et de suivre des recommandations pour trouver les acteurs de terrain à financer dans le cadre du Covid-19. », poursuit Silvia Steisel.
La Fondation s’est ainsi associée à des organisations ayant déjà un accès direct aux bénéficiaires cités :
  • MicroStart fut choisi pour cibler les microentrepreneurs en Belgique à travers un don pour lancer un fonds de prêt d’urgence.
  • La Fondation Pulse (active sur l’entrepreneuriat) travaillait à créer un maillon manquant dans la chaine du soutien aux entrepreneurs : celui de l’aide à ceux qui connaissent la faillite ou cessation d’activité. La Fondation a décidé de s’associer à Pulse pour copier un modèle français. En six mois, la méthodologie a été approuvée, le porteur de projet recruté. D’ici la fin de l’année, le programme Revival sera prêt à accompagner les entrepreneurs dans cette situation, à Bruxelles pour commencer.
Grâce à ce travail de proximité avec le secteur associatif, la Fondation a pu partager les retours de terrain avec le groupe Degroof Petercam souhaitant également soutenir l’effort de première ligne. « Le groupe a ainsi financé des priorités qui n’entraient pas dans l’objet social de la Fondation, à savoir la santé et le soutien au secteur culturel. Nous avons été complémentaires. Cette période de crise est très intense pour les acteurs de la philanthropie : elle nous a permis de nous poser des questions essentielles sur le rôle, la mission et la valeur ajoutée de la Fondation Degroof Petercam. Le conseil s’est réuni deux fois plus qu’en temps normal. Nous en sortons renforcés et plus convaincus encore du rôle essentiel de la philanthropie », conclut Silvia Steisel.
Si cet article concerne les dons financiers, nous souhaitons mentionner les dons en temps et compétences, les dons alimentaires et en nature, les dons de sang et de plasma qui jouent un rôle non moins important pendant la crise actuelle.
Vous souhaitez agir ? La Fondation reste disponible pour partager son retour de terrain et son expérience de philanthrope .
Vous pensez à la création d’un projet philanthropique ? Parlez-en avec votre estate planner.
Partager l'article
Plus sur ce thème:
MAGAZINE

Wealth Review

Hiver 2020

Lire plus
Notre deuxième édition tire les leçons de la crise sanitaire. Même si celle-ci n’est pas encore finie, l’heure est au constat et aux perspectives à court et à plus long terme.
Par nos experts
Céline Boulenger - EconomistKris Organe - Private Banking Portfolio ManagerMarie Melikov - Estate Planner
Restez informé
Abonnez-vous à notre blog
L'actualité financière vous intéresse ?
Abonnez-vous au blog et recevez dorénavant chaque semaine les nouveaux articles et opinions de nos experts.
Nous sommes respectueux de votre vie privée : vos données sont traitées en toute sécurité.
Rue de l'Industrie 44 - 1040 Bruxelles Belgique
Règlementé par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) et la Banque Nationale de Belgique TVA BE 0403 212 172 RPM Bruxelles
Règlementé par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) et la Banque Nationale de Belgique TVA BE 0403 212 172 RPM Bruxelles