Nos experts vous tiennent informé des dernières évolutions des marchés.
Video

Tesla, otage des taux d’intérêt

Par Jérôme van der Bruggen - Head of Investments
Après une longue période, les taux d'intérêt augmentent avec un impact possible sur le marché boursier. La hausse des taux d'intérêt va-t-elle se poursuivre ? Et les investisseurs doivent-ils s'en préoccuper ? Comment ce mouvement des taux peut-il autant impacter la valeur d’une entreprise comme Tesla ?

Nous abordons l’entreprise Tesla sous un angle particulier, pas comme constructeur automobile visionnaire mais comme un baromètre.

L’année dernière, entre avril et fin août, le titre Tesla a quintuplé. Les perspectives opérationnelles de cette entreprise ont-elles changé de façon aussi spectaculaire ? Non. Certes, il y a eu des améliorations pendant la période mais pas d’une ampleur justifiant une telle évolution du cours de bourse. Ce qui a vraiment été le catalyseur de cette performance, ne nous y trompons pas, c’est l’évolution des taux d’intérêt. En particulier les rendements obligataires réels à long terme. Sur cette même période, ces rendements sont devenus « doublement négatifs » en quelque sorte puisqu’ils sont passé de -0,50% à -1,00%.

Comment ce mouvement des taux peut-il autant impacter la valeur d’une entreprise ?

Parce que les bénéfices de Tesla sont faibles aujourd’hui mais potentiellement énormes dans le futur. Tesla c’est ce qu’on appelle une entreprise de croissance. Son chiffre d’affaires en 2020 n’était que de USD 30Mds (par rapport à USD 220Mds pour Volkswagen par exemple). Mais projetez-vous dans le futur et cette entreprise peut peut-être doubler ou triple ce chiffre d’affaire et ses bénéfices en 3 ans. Or, la valeur des bénéfices futurs augmente démesurément à mesure que baisse le taux d’actualisation. Actualisez EUR 1 dans 10ans à 2% ou EUR 1 dans 10ans à 0,01% vous verrez la différence. C’est pourquoi Tesla est devenu l’otage des mouvements de marché sur les taux d’intérêt.

Revenons aux taux d’intérêt : ils sont repartis à la hausse…

Les rendements obligataires augmentent nettement depuis plusieurs semaines (aux Etats-Unis, ils ont fait x2 depuis décembre et sont à 1,7% pour les taux à 10 ans, en Allemagne, ils sont passé de -0,6% à -0,3% sur la même période). Pourquoi ? Deux raisons : la perspective de la réouverture de l'économie grâce aux vaccins et les plans de soutien – surtout aux Etats-Unis - qui conduisent à des anticipations de croissance plus élevées et donc plus de risque d'un retour rapide de l'inflation. Bien sûr, nous ne sommes pas encore à des niveaux (absolus) de taux d'intérêt élevés. Les marchés boursiers ont bien résisté jusqu'à présent, car les raisons de la hausse des taux d'intérêt sont en fin de compte plus de croissance, ce qui profite bien entendu aux prévisions de bénéfices et soutient les actions.

Les valeurs de croissance peuvent-elles continuer de monter dans un tel contexte ?

Sortons du débat sur Tesla qui, d’après nos observations, perd des parts de marché en Europe au bénéfice des constructeurs traditionnels qui ont rattrapé leur retard sur le véhicule électrique. Mais, en général, tant qu’elles remplissent leurs objectifs ou même arrivent à surprendre positivement, les valeurs de croissance continuent être attractives même si elles pourraient sous-performer pendant un temps si les taux continuent de monter.

Qu’est-ce qui peut surperformer alors ?

Les sous-secteurs qui ont énormément souffert de la crise sanitaire, comme le «loisir» (acteurs du voyage, valeurs du cinéma et groupes liés à la restauration). Il faut dire que bon nombre de ces titres ne sont pas encore aux niveaux d'avant Corona. Après tout, certains ont perdu beaucoup d'argent ou ont dû lever des capitaux. Un retour aux anciens niveaux est certainement possible dès lors qu'il y a une visibilité relativement certaine lorsque les volumes normaux seront à nouveau atteints en termes de tourisme, de visiteurs de cinéma, etc.
Partager l'article
Plus sur ce thème:

Vous voulez vous protéger, vous et votre famille ?

Contactez-nous. Nous évaluerons vos actifs et leur transmission.
Vous voulez vous protéger, vous et votre famille ?
Rue de l'Industrie 44 - 1040 Bruxelles Belgique
Règlementé par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) et la Banque Nationale de Belgique TVA BE 0403 212 172 RPM Bruxelles

Suivez nous

Règlementé par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) et la Banque Nationale de Belgique TVA BE 0403 212 172 RPM Bruxelles
All rights reserved 2021, Degroof Petercam